Ça y est, vous avez enfin réussi à lancer votre DAW, fraichement installé et vous êtes enfin prêt à créer vos prochaines compositions !
Grâce aux quelques recommandations tirées du livret “Créer sa première composition” 😀 vous concrétisez vos premières idées de composition.
Fier du travail accompli, vous décidez de faire une longue pause et vous vous dites finalement que vous finirez demain.
Sauf qu’au lendemain, ne sachant pas trop quoi faire de ces idées vous démarrez un autre projet.
Et puis vous n’êtes plus inspiré par cette mélodie de toute façon…
Et ainsi de suite vous enchaînez les débuts de morceaux sans jamais les finir jusqu’à avoir le disque dur remplit de projets débutés mais jamais terminés.
Si vous vous reconnaissez aussi la dedans, j’ai mis en place quelques astuces pour m’aider à finir mes compositions.

La deadline

Avant de finir une musique, il faudrait déjà la commencer !
Pour cela, rien de mieux que de se mettre une deadline.
Comme on vous l’a surement répété dans d’autres domaines, pour avoir plus de chances de finir un projet il faut se fixer un temps limite.
Chaque action que vous allez accomplir aura aussi un temps maximal.
En faisant ça, vous pourrez avoir une estimation globale du temps que vous utilisez.
Par exemple:
– 1h de composition
– 1h pour l’arrangement
– 1h pour le mixage

En ce qui concerne la composition, je suggère même de la séparer en deux :
– La création pure et dure, où vous ne faites que créer et ajouter vos idées sur le fil et sans jugement
L’édition de vos pistes, où vous allez modifier, trier voir supprimer des pistes

Pour l’arrangement et le mixage ce sont deux phases que nous aborderons prochainement dans de prochains articles. Stay tuned 🙂

Optimiser son temps

Horloge

© Stefan Mina

Pour réussir à finir dans les délais fixés, on doit utiliser ce temps à bon escient, en l’optimisant.

Conseils n°1 : Couper toute distraction

Lorsqu’on fait de la musique sur ordinateur, il est tentant de garder d’autres onglets ouvert tels que Facebook, ses emails, ou encore Youtube “au cas où”.
Et on finit généralement sur Facebook, à défiler le fil d’actualité alors qu’on devrait être en train de produire.
Parfois, les sources de distraction sont extérieures : Quelqu’un qui vous appelle, le chien à sortir, etc.
Donc, avant de lancer votre séquenceur préféré fermez ces onglets, entrez dans une cave, enfermez vous et jetez la clé !
Plus sérieusement, arrangez vous pour réserver un moment où vous ne serez pas dérangé ou sachez dire non parfois.

Conseils n°2 : Soyez prêt

Pour éviter de vous éparpiller lorsque vous faites de la musique, assurez-vous d’avoir tout ce qu’il vous faut sous la main ! Faites un dossier dédié à vos banques de sons (samples, etc) et ayez en vue tous les instruments et presets que vous allez utiliser.
D’ailleurs, je préfère limiter leurs nombres pour ne pas avoir à passer des heures pour trouver le son parfait.

Faites aussi un template si vous avez l’habitude de composer un genre de musique en particulier.

Template hip hop dans Ableton

Template hip hop dans Ableton

Exemple pour un template “Trap” de base :
– Une piste pour chaque drum : Kick, snare, hihat
– Une piste “mélodie” avec un piano déjà chargé
– Un piste “Basse 808” avec un sampler
+ Les effets et EQ que vous utilisez le plus souvent sur ces pistes !

Conseil n°3 : Savoir avancer

Le perfectionnisme

Pour arriver à finir un morceau du début jusqu’à la fin dans un temps imparti, faut-il encore que vous avanciez.
Si ce n’est pas le cas, peut être que vous voulez trop bien faire et que vous tombez dans le piège du perfectionnisme. Vous avez peur de faire de la m**de ou peut être même juste finir et devoir passer à autre chose ?
Dans ce cas, essayez de voir ça sous un autre angle : Voyez cela comme un simple essai ou entrainement.
Et vous vous entrainez à créer du contenu, l’éditer ET à terminer des morceaux parce que ça fait parti du processus musical.
Si c’est réussi vous aurez un morceau à faire écouter, sinon un bon retour des améliorations à faire et de quoi comparer avec la prod suivante !
Et il est mieux d’avoir quelque chose de mal fait que d’essayer de visualiser quelque chose de bien.

Manque de compétences

Malgré ça, si vous restez bloqué c’est peut être parce que vous ne savez pas quoi faire ou comment utiliser les outils que vous avez.
Pour parer à ça, consacrer un peu de votre temps à côté pour apprendre et développer vos compétences.
Cela peut être pour mieux maîtriser votre DAW ou vous améliorer en composition.
En plus, connaitre vos outils vous évitera de vous éparpiller trop souvent (cf. plus haut).

Manque d’inspiration

Enfin, vous avez l’état d’esprit, les compétences mais toutes vos idées vous semblent fades ou pire vous n’arrivez pas à créer quoi que ce soit ! Bref, c’est la page blanche.
Dans ce cas, vous manquez peut être d’inspiration et peut être que vous avez besoin de faire une pause et de souffler . Vous pouvez aussi chercher de l’inspiration comme j’en parle ici.

Rester réaliste

S’il est bien de se fixer des deadline, il est parfois difficile de s’y tenir même en faisant tout ce qu’il faut pour finir son projet. A ce moment là, je me pose comme question :
– Faut il revoir le temps que je me suis fixé ?
– Ou faut il juste continuer en gardant cette contrainte de temps jusqu’à pouvoir la surpasser ?
Ce choix dépend de soi et du recul qu’on a sur notre façon de créer.

Au final, je pense qu’il faut avant tout prendre du plaisir à faire de la musique tout essayant d’avoir un minimum de discipline pour finir ce qu’on commence.
En effet, avoir des morceaux finis est en soi, un résultat gratifiant pour un beatmaker/compositeur.
Ca reste une méthode de travail à essayer si vous avez du mal à finir vos compositions.

J’espère que vous avez aimé cet article, et surtout qu’il vous a aidé à finir vos prods. Ce sont des choses que j’expérimente et qui m’aide personnellement. Si vous avez d’autres astuces qui peuvent vous aider à finir vos prods, partagez le en commentaire ! 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages
Catégories : Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :