Cela vous est il déjà arrivé de créer une mélodie qui a l’air de bien sonner mais de rester malgré tout sur votre fin ? On est d’accord, il faut bien un début à tout mais pour que votre mélodie devienne un pilier solide de votre composition globale il faut qu’elle tienne la route.
Après vous avoir montré comment créer sa mélodie facilement, je me suis demandé comment enrichir ses mélodies. Après quelques recherches et expérimentations, j’ai pu compiler quelques astuces qui pourra vous être utile.
Nous allons donc voir ces 5 astuces pour enrichir vos mélodies dans cet article !

Astuce #1 : Layering !

En vérité, un mélodie la plupart du temps n’en est pas une… mais plusieurs à la fois ! Je m’explique.
Quand on écoute de la musique mais qu’on ne s’y connait pas trop en production, on peut parfois croire entendre une seule mélodie.
Alors qu’en réalité, très souvent (toujours?) ce sont plusieurs sons empilés pour former un ensemble. Les anglophones appellent ça, le layering. Cela renforce la mélodie de base pour lui donner de l’ampleur.
La premiere étape pour renforcer notre mélodie sera d’avoir un accompagnement ou en d’autres termes, l’harmoniser.
L’harmonie j’en parle plus en approfondi dans mon guide que je vous invite à télécharger mais globalement c’est le fait de créer une suite d’accords autour de sa mélodie.
Avec ça votre mélodie peut déjà être au top.
Mais on peut la “pimper” encore un peu encore en ajoutant un solo qui est une mélodie (de préférence dans la même gamme) à part entière. On pourra par exemple, la jouer un octave au dessus et dans un rythme différent.

Astuce #2 : Enrichir vos accords

Oui, je sais je triche. On est pour parler d’enrichir vos mélodies et je me retrouve à vous parler, accords.
Eh bien, c’est très lié car cela va participer à sublimer vos mélodies. Mais souvent, on a tendance à réutiliser des accords vus et revus maintes fois !
Du coup, comme petit “hack”, je vous propose de :
Rajouter une note chacun de vos accords. Par exemple, si vous avez des accords à 3 notes (des triades) rajouter une 4e note pour faire ce qu’on appelle aussi un accord de 7e. Pour un accord de Do Majeur ça donnerait : Do – Mi – Sol – Si

Partition melodie

Quelques notions de solfège peuvent aider !

Astuce #3 : Faites des mélodies simples

Pour qu’une mélodie reste facilement en tête (surtout dans celles de vos auditeurs), elle doit faire entre 4 à 8 mesures maximum. En dessous, on risque de lasser et de plus, on ne s’y accrochera pas (Voir comment structurer sa musique).
Cela ne s’applique pas à de la musique symphonique, mais là on s’écarte du sujet.
Néanmoins, afin de ne pas ennuyer l’auditeur, il est conseillé de rejouer sa mélodie avec quelques variations de notes.
Au niveau des sonorités, il est bon d’explorer de nouvelles choses, d’en trouver qui soient originales. Cependant, pour pouvoir faire du layering il faut que le son de base ne soit pas trop complexe voir désaccordé non plus. Cela pourra rendre difficile l’assemblage avec d’autres sons.
Au mixage, on ne pourra pas rattraper pas les trop gros défauts de la composition.
Gardez toujours en tête le rendu final, ayez une vision d’ensemble, cela vous aidera dans vos choix.

Astuce #4 – Jouer sur le temps

Une autre manière de renforcer l’impact d’une mélodie est de raccourcir ces notes pour faire monter la tension.
Et vice versa rallongez les pour en ralentir le rythme.
Jouez également avec le silence ça surprendra l’auditeur.
Par exemple, au dernier temps d’une mesure, coupez votre mélodie voir même d’autres pistes et vous verrez la différence !

Astuce #5 – Jouer un octave en dessous

J’en ai déjà parlé, mais jouer la même mélodie un octave en dessous aidera à la renforcer en occupant les basses fréquences. Plus notre mélodie occupera de fréquences plus elle prendra de la place. C’est ce qu’on veut non ?
Mais tout est affaire de dosage, bien sûr 😉

Pour finir, je dirais qu’il faut s’entrainer et laisser l’inspiration venir aussi car souvent c’est dans les moments inattendus qu’on trouve LA mélodie. L’instrument ou plugin utilisé y est aussi pour quelque chose mais c’est à vous de trouver la mélodie accrocheuse. Aussi, pour embellir votre mélodie, les autres pistes doivent assurer et lui laisser de la place tout en l’accompagnant au mieux. Mais ça c’est un autre aspect que je développerais dans de prochains articles.
En attendant, dites moi dans les commentaires quels sont vos astuces pour enrichir vos mélodies ! 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
Catégories : Blog

4 commentaires

Eirene · 30 mai 2019 à 22 h 40 min

Merci pour ces astuces ! Moi j’imagine que je raconte une histoire. Du coup la mélodie va évoluer selon le chemin qu’on parcourt. Un peu comme dans le langage parlé où le ton varie au fur et à mesure que l’histoire évolue. Sinon, j’avoue que je laisse un grand espace à l’inspiration…

    Loic Billaud · 9 juin 2019 à 16 h 30 min

    Bonjour Eirene, très bonne idée. Au fond, on cherche à raconter son histoire à travers la musique. Et l’inspiration y joue un rôle primordiale, je trouve.

Bruno L'Espérance · 9 juin 2019 à 19 h 51 min

Très bonnes stratégies, Loic! Plusieurs que je connaissais déjà, mais la majorité ont fait leurs preuves. D’emblée, l’harmonisation est ce qui revient le plus souvent. Petite question : Pour faire la couverture 3D de ton livre gratuit, quel logicel est-ce que tu as pris?

    Loic Billaud · 10 juin 2019 à 11 h 48 min

    Oui depuis que j’utilise l’harmonisation, ça fait toute la différence! Je vais retrouver ça et je reviendrais vers toi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

​Recevez gratuitement le guide des "6 Étapes pour créer sa musique" 

%d blogueurs aiment cette page :