La plupart du temps quand on écoute une chanson, ce qui capte notre attention est souvent la mélodie. Au-delà même des paroles et de la voix du chanteur qui “pose” sur l’instrumentale, c’est souvent la mélodie que je retiens (en demandant autour de moi c’est aussi souvent le cas).
Même si c’est le rythme et la basse qui fait bouger nos têtes et notre corps, il faut avouer que sans mélodie ça serait beaucoup moins entrainant.

Mais quand on se lance dans le beatmaking et la production musicale en général, il est parfois difficile quand on n’a jamais composé, de sortir une mélodie de son chapeau.
Pourtant, c’est ce qui va souvent différencier notre musique d’une autre.

Je vais donc vous partager quelques conseils pour pouvoir commencer à créer une mélodie facilement quand on débute.
J’ai pu expérimenter ces différentes astuces qui me servent pour démarrer la composition et créer une mélodie rapidement.

Composer à l’oreille

Quand j’ai démarré la MAO, je n’avais aucunes bases musicales comme le solfège et je ne pratiquais pas d’instrument.
Alors, pour ne pas attendre d’avoir ingurgité des heures de contenus théoriques, je me suis mis simplement à composer.
Au début, j’ai eu du mal à trouver mes premières mélodies.
Mais au fur et à mesure que je m’exerçais j’ai compris que certaines notes m’avait l’air de plutôt bien sonner ensemble.
Je me suis servi de mon oreille pour composer et essayer de trouver un enchainement simple.
Essayez de juste écouter de ce que vous faites. Ce n’est pas grave si cela ne sonne pas très bien au début. Vous vous perfectionnerez !

Jouer sur un octave

Pour créer une mélodie qui sonne plutôt bien et qui ait un son assez consonant, vous pouvez commencer par vous limiter à un octave.
Un octave est un intervalle entre deux notes ayant un son deux fois plus aigus ou deux fois plus grave (on appelle ça le pitch).
En vous limitant sur un octave vous éviterez de créer trop d’écarts de tonalité entre chaque note. Imaginez l’auditeur écoutant votre musique. Il ne s’attend pas à ce qu’il y ait un bon énorme entre vos notes (ex: passer d’une note aigu à une note beaucoup plus grave d’un coup pour revenir sur une note très aigu)

exemple note dissonante

Ça fait un peu mal aux oreilles !

Du moins cela s’applique à la musique moderne. Je n’ai pas l’habitude d’entendre ça très souvent.
En plus de ne pas trop surprendre l’auditeur, cela assure une fluidité dans votre composition.
Après si vous suivez cette astuce, rien n’empêche de déborder un peu sur l’octave d’à côté tant qu’il n’y ait pas trop d’écart.
Au fond, il n’y a pas de règles, il faut surtout que ça reste surtout agréable à l’oreille (on dit que c’est consonant).

Une mélodie à partir d’un accord

Une autre manière de trouver des mélodies rapidement est de prendre un ou deux accords et de jouer ses notes successivement.
Comme les accords sont faits à partir de notes qui se marient bien entre elles, jouer ces notes vous assurent une cohérence.
Par exemple, prenez l’accord de A mineur (A – C – E) et l’accord E mineur (E – G – B) qui sonnent bien ensemble (j’en parlerai plus en détail dans un prochain article).
Vous pouvez alterner les 1ères (la fondamentale) et dernières notes (ici, la quinte) pour créer de la tension.
La longueur des notes dépend du rythme que vous souhaitez donner à votre composition. Soyez libre de tester différents rythmes !

Notes d'un accord A mineur et E mineur

Notes d’un accord A mineur et E mineur (bon, ça reste très basique…)

J’ai créé cet exemple avec un clavier MIDI mais, libre à vous de le faire à la souris si vous avez un peu de mal. Personnellement, je préfère au moins commencer par composer au clavier car cela m’offre une plus grande spontanéité.
Je ne sais pas toujours comment je vais jouer telle ou telle note et ça me mène parfois à d’autres possibilités que je n’aurais peut-être pas trouvé en créant ma mélodie directement à la souris.

Varier votre mélodie

Afin de casser la monotonie, vous pouvez aussi inverser des notes :

Mélodie avec Inversion des notes d'accords

On apporte un peu de variation et on essaye de rendre ça plus agréable à entendre

Et pour encore plus de variation, rajoutez des notes d’un autre accord qui sonne bien avec A mineur (un D mineur par exemple).

mélodie avec des notes de 3 accords A mineur E mineur et D mineur

On apporte une variation intéressante

Ici, au lieu d’un E3 je joue un F3 qui rend la mélodie plus évolutive et fluide. Elle rajoute une tension et de la cohérence à la mélodie je trouve.

Changez de rythme

Si vous voulez varier encore plus la mélodie, tentez de changer le rythme.
Ce que j’entends par rythme, c’est la vitesse à laquelle vous passez d’une note à l’autre. En d’autres termes, la durée pendant laquelle chaque note est jouée et le moment où elles sont jouées.

Le silence contribue aussi à créer un certain rythme.

mélodie avec un rythme plus rapide

On change le rythme en divisant le temps de B3 par deux et certains placements de notes

Cela change carrément l’émotion que renvoie la mélodie. Le fait que la mélodie soit plus rapide par moment fait monter la tension.
Ce sont des exemples assez simpliste mais j’espère que vous comprenez l’idée.
En y repensant, les musiques qu’on entend souvent sont fais à partir de mélodie assez simple (mais ont ce petit quelque chose en plus)

Ce petit truc en plus peut être un timbre particulier, un instrument qui change, des effets et un mixe qui valorise la mélodie.
Chacun de ses conseils sont assez simples à mettre en place et j’espère qu’ils vous aideront à créer une mélodie simplement.
Il y a surement d’autres méthodes que je découvrirais au fil du temps, et je ne manquerais pas de vous les partager.
Dites moi en commentaire quelles sont vos méthodes pour créer des mélodies.

Si vous avez aimé mon article mettez un “j’aime” et n’hésitez pas à le partager 🙂
Sur ce, à la prochaine !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 4
    Partages
Catégories : Blog

4 commentaires

Milas · 17 mai 2018 à 20 h 48 min

Super! Merci pour cet article très instructif!

Milas de Crudivores.fr

    Loic Billaud · 7 juin 2018 à 21 h 34 min

    Je te remercie !

Corps et Esprit Martial · 17 octobre 2018 à 14 h 53 min

Bonjour,

Du contenu très intéressant ! Continue comme ça ! Je vais garder un oeil sur ce blog ;).

En espérant te recroiser prochainement.

Marvin (du blog corps et esprit martial)

    Loic Billaud · 19 octobre 2018 à 23 h 53 min

    Bonjour Marvin,
    Content que ça te plaise !

    J’espère aussi ça serait cool 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :