La semaine dernière, j’abordais le sujet incontournable pour les débutants en MAO, le choix du séquenceur (ici).
Je vous ai donné quelques suggestions pour vous aider à vous décider en vous basant sur votre ressenti personnel.
Cette semaine, comme promis voici sa seconde partie de l’article.
Nous aborderons les principaux séquenceurs disponibles sur le marché mais aussi certains peut-être moins répandus mais qui valent le détour.
Bien sûr, je ne pourrais pas parler de tout ce qui existe alors je vous invite à me dire en commentaire celui que vous utilisez et ce qui fait selon vous, sa force 🙂
De plus, je parlerais des particularités et des faiblesses de chacun que je trouve intéressant et dont j’ai connaissance.

Je vais classer les séquenceurs en 2 catégories : les payants et les gratuits

Payants

Les logiciels séquenceurs présentés ici sont disponibles en plusieurs éditions. Chaque édition est disponible dans une gamme de prix différentes. Selon leurs prix, le bundle livré avec (instruments et effets) sera différent.
Pour certains DAW, il y a même certaines fonctionnalités qui ne seront que dans les versions moyennes et/ou haut de gammes !
Cependant, je parlerais surtout des versions “complètes”.

FL Studio

interface de fl studio 12

C’est le séquenceur star dans le monde du hip hop depuis quelques années.
En effet, son système basé sur les patterns de percussions qu’on peut faire à la souris le rendent facile d’accès pour un débutant qui n’a pas de bases en musique.
Mais, cela ne fait pourtant pas de lui un séquenceur “amateur” contrairement à l’image qu’il renvoyait à ses débuts (appelé alors Fruity Loops).

Ses particularités

– Un système de pattern qui permet de créer des boucles (loops) rapidement (aka le step sequencer)
– Des mises à jour gratuites à vie
– Une grosse communauté active sur le net

Ses faiblesses

– La qualité de ces instruments virtuelles

Logic Pro

interface Logic pro x

Logic Pro est un séquenceur qui a été racheté il ya quelques années par Apple et est revendu à un prix bien en dessous de ses principaux concurrents.
A part ça, il remplit tout ce qu’on peut attendre d’un séquenceur classique avec la possibilité d’enregistrer en audio ou MIDI, d’éditer et de mixer vos sons.

Ses particularités

– Son ergonomie vraiment intuitif à la Apple et ses raccourcis pratique
– Ses instruments de bonne qualités : EXS24, Alchemy (populaire en électro), des synthétiseurs vintage, etc.
– Une banque de sons de plus de 60Go !
– Une fonction d’enregistrement à la volée (comme j’en parle ici)
– La possibilité de cacher certaines fonctionnalités “avancées” pour un apprentissage en douceur

Ses faiblesses

– Il ne gère pas les plugins au format VST (seulement Audio Units)
– Disponible que sur Mac

Ableton Live

Interface de Ableton Live 10

Ableton Live a révolutionné le monde la MAO en proposant un workflow basé sur des clips ou sessions.
En gros, cela permet d’enregistrer plusieurs boucles d’un même instrument en deux clics.
Ainsi, on pourra plus facilement jouer notre morceau en Live (sur scène) en le découpant en plusieurs parties.

Ses particularités

– Sa vue session
– Une interface épurée et minimaliste
– Branchement et configuration rapide de contrôleur MIDI
– Les instruments fournis sont assez orientés musique électronique

Cubase

interface de cubase 8

Cubase est un séquenceur de la marque allemande Steinberg, qui, pendant longtemps était le principal concurrent de Pro Tools dans les studios d’enregistrement.

Ses particularités

– Pistes accords qui permettent de créer rapidement des suite d’accords et les afficher sur une piste
– Intègre l’instrument de batterie virtuelle assez complet, Groove Agent

Ses faiblesses

– Le prix de ses mises à jour assez conséquent
– Pas de gestion de VST 32 bit

Studio One

Interface de Studio One 3

Studio One est un séquenceur qui commence vraiment à se faire sa place dans le monde de la MAO.
Ce logiciel de MAO a été l’initiative d’anciens de chez Steinberg voulant optimiser la workflow des utilisateurs.
En clair, Studio One reprend plus ou moins les mêmes fonctionnalités que ces concurrents mais en les rendant plus rapidement utilisable.

Ses particularités

– L’affichage des instruments en miniature
– L’intégration de Melodyne, un plugin de manipulation d’audio très poussés (comme Autotune) et vendu assez cher normalement
– Le scratch pad qui permet d’isoler et tester une idée de compo dans un onglet à part

Ses faiblesses

– Il ne prend pas en charge des plugins externes (VST, Audio Units,etc) en version Artist qui est sa deuxième gamme
– Son interface peut sembler assez chargée à cause de ses nombreux boutons et textes, surtout sur un petit écran

Bitwig

interface bitwig

Autre petit nouveau parmi les séquenceurs, je me devais de la présenter.
Ce DAW est issu d’anciens d’Ableton Live et comme le pourrez le voir il a gardé le même principe de vue sessions que son ainé.

Ses particularités

– Il est disponible sur Linux en plus de Windows et Mac OSX
– Il a des fonctionnalités qui permet de contrôler vos synthétiseurs physiques depuis votre ordinateur

Ses faiblesses

– Etant nouveau, Bitwig doit encore évoluer et manque encore des fonctionnalités présentes sur d’autres DAW
– Pas de conversion MIDI-Audio (contrairement à Ableton)

Pro tools

interface pro tools

Nous passons maintenant au mastodonte de la production professionnelle, alias Pro Tools.
Ce séquenceur MAO s’est imposé dans les studios pro depuis près de 3 décennies.
Il est aussi très utilisé dans la production de musique à l’image (films, etc.).

Ses particularités

– Grâce au Cloud, on peut travailler sur des projets en collaboration avec d’autres artistes à distance (producteurs, chanteurs, ingénieur,…)
– Ses systèmes HD et HDX permettent de déléguer ses traitements audio à des processeurs externes et de gagner considérablement en performance. En clair, vous pourrez gérer des projets beaucoup plus lourds avec énormément de pistes audio (de 256 à 728 selon le nombre de cartes)
– Il peut traiter l’audio de manière très précise
– Il possède un forfait par abonnement

Ses faiblesses

– Sa lourdeur qui est dû à son interface assez complexe
– En tant que standard, il lui est plus difficile d’intégrer rapidement les dernières avancées comme ses concurrents
– Un prix très élevé

Reason

interface reason 10

Ce logiciel possède une interface carrément atypique, où les plugins sont présentés sous forme de racks.
Les racks sont des rangées où sont stockés le matériel dans les studios de productions.
Ceux qui ne jurent que par ça et par les câbles doivent se faire une raison d’essayer Reason.

Ses particularités

– Les câbles, en dehors de l’esthétisme, permettent de connecter vos instruments et effets entre eux pour d’apporter plus de modulations.
– Il possède de bons instruments tels que : le synthétiseur Europa, Dr Octo Rex et Thor entre autres…
– C’est aussi un logiciel très stable (grâce au fait qu’il soit longtemps resté hermétique à tout plugin externe)
– Il possède un interface simulant une console SSL (ceux qu’on trouve dans les studio pro)
– Son protocol ReWire permet de controler Reason depuis un autre séquenceur

Ses faiblesses

– C’est un logiciel qui vieilli assez mal tant au niveau de l’interface que des fonctionnalités qui tardent à être implémentées
Pas d’export en MP3…

Les séquenceurs gratuits

Maintenant, nous allons aborder les séquenceurs qui sont gratuits (ou presque).
Etant gratuits, on pourrait se dire que ceux là ne sont pas au niveau des payants ou “pro” mais ils offrent pourtant beaucoup de fonctionnalités tirés de ces derniers et n’ont pas à rougir face à eux.

Reaper

interface reaper

C’est le séquenceur incontournable pour les petits budget car il est gratuit 30 jours puis à 60€ sur l’honneur (vous n’aurez qu’un message d’alerte).
Ainsi, la philosophie de son créateur est de permettre au plus grand nombre de créer sa propre musique.

Ses particularités

– Son interface est personnalisable à souhait (il existe même des kits sur le net).
– Il est très léger (vous pouvez l’utiliser depuis un clé usb)

Ses faiblesses

– Pas d’instruments virtuels livré avec (qu’on tenu de son prix)

GarageBand

C’est le séquenceur gratuit livré avec le Mac et qui permet de créer vos premiers morceaux de manière assez intuitive. De plus, il y a des cours vidéos intégrés qui vous permettent d’apprendre la musique.
En tant que débutant, il est intéressant de commencer par GarageBand et ensuite de migrer en douceur sur Logic Pro car ils partagent la même interface (sans les fonctions avancées bien sûr).

Ses particularités

– Il y a des cours vidéos disponibles pour apprendre à jouer du piano

Faiblesses

– Il ne possède pas non plus toutes les fonctionnalités d’un DAW payant

LMMS

lmms

Souvent mentionnés comme inspiré cloné de FL studio, Linus Multi Media Station est surtout connu pour fonctionner sous Linux (ce qui est chose rare) et est aussi gratuit.

Ses particularités

– Mis à jour par la communauté assez active
– Il consomme assez peu de ressources
– Possède des instruments pour jouer des sons en 8 bits (style Gameboy color, Space Invader,…)
Ses faiblesses:
– Interface graphique un peu vieillote, je trouve
– N’enregistre pas l’audio

Tracktion 6

tracktion 6

Ce DAW est l’origine de beaucoup d’innovations qui ont été ensuite repris par la concurrence.
Alors que les dernières versions sont payantes, leurs politiques est de rendre gratuit la version précédente (la version 6 est gratuite actuellement)

Ses particularités

– Il tourne aussi sur Raspeberry Pi (à tester…)
Ergonomie intuitive
– Permet de mettre des tags sur ses plugins et pistes
– Fonction super comping permettant de combiner plusieurs portions de pistes audio
– Peux gérer plusieurs projets en onglet

Ses faiblesses

– Traduction française perfectible

Finalement…

Ainsi, s’achève notre tour d’horizon des principaux séquenceurs pour la MAO.
J’espère que ça vous aidera à mieux vous retrouver dans cette jungle de logiciels.
De plus, même si chaque logiciel ont des différences, ils vous permettront tous de faire de la musique et au final c’est l’utilisation que vous en ferez qui comptera. Le choix final reste donc vraiment personnel.
Il y en a dans cette liste que j’ai pu testé (on en parlait ici) et d’autre non alors j’attends aussi vos retours !
Dites-moi en commentaire quel DAW vous utilisez et qu’est ce qui le démarque des autres selon vous 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 2
    Partages
Catégories : Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :